Histoire du Diamant Bleu2017-06-01T15:37:57+01:00

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Le Diamant Bleu est né de l’imagination d’Alain Daien qui après la construction de 3 bateaux sur la Seine a voulu réinventer les lignes d’une péniche en s’inspirant de celles d’un yatch. Armé de ses croquis, il choisit scrupuleusement ses partenaires et la décision de construire le bateau est finalement prise en mai 2013. La réalisation est confiée au chantier naval Meuse et Sambre, à Beez en Belgique.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/6″][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_single_image image= »3419″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »300×168″][/vc_column][vc_column width= »1/6″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Alexandre Gérard, architecte de renom s’occupe de ce chantier qui commence durant l’été 2013. Déjà, le 6 septembre 2013, la partie médiane sort de son hangar et est mise immédiatement à l’eau pour descendre la Meuse et entamer la seconde phase, le soudage à la section avant et arrière du bateau. Le 22 novembre les 3 parties sont enfin réunies et on peut enfin imaginer ce que Le Diamant Bleu aura à nous offrir d’élégance. L’armateur, l’architecte et le chantier sont ravis, les lignes sont raffinées et uniques, ce bateau est une réussite. Les cadres immenses des futures baies vitrées sont gages d’un panorama à couper le souffle, tandis que la stabilité du bateau lui apporte un confort assuré pour tous les événements que celui-ci aura le plaisir d’abriter.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »3420″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »276×207″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »3421″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »276×207″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

La coque terminée, c’est à présent au tour du second étage d’être construit. Toujours dans la même logique, faire profiter de la beauté de Paris à ses convives, le 2eme niveau est mis en chantier immédiatement. Alain Daien avait imaginé une grande terrasse en teck sur laquelle les convives aimeraient à se promener en découvrant Paris au fil de l’eau, en admirant ses monuments et ses paysages uniques. Dans l’enchainement, le 21 janvier 2014, la timonerie (cabine du capitaine) est mise en place en place en même temps que commencent les travaux d’électricité et de mécanique.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/6″][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_single_image alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »276×207″ image= »3423″][/vc_column][vc_column width= »1/6″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Le bateau est dans ces lignes définitives et les finitions sont prêtes à être entamées. La pose des immenses baies vitrées, des planchers choisis avec précaution, des plafonds, de l’éclairage soigné, des sanitaires, de la climatisation réversible et surtout de l’installation de la cuisine et des chambres froides, marquent la fin du chantier.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/6″][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_single_image alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »341×202″ image= »3424″][/vc_column][vc_column width= »1/6″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Des centaines de kilos de peinture plus tard, on peut enfin admirer Le Diamant Bleu. Il présente une coque de 70m de long avec une salle de 3m de hauteur et de 48m de long, sans aucune colonne pour arrêter le regard. Par ces 34 baies vitrées, le paysage défile à 10km/h. Tout a été pensé en amont par Alain Daien pour intégrer la magie naturelle de Paris à l’élégance travaillée du bateau. Le 05 mai 2014, à midi, le bateau est mis à l’eau, et l’émotion est forte ; les intentions d’innover dans l’élégance et de proposer un panorama unique sur Paris sont atteints. Dix mois se sont écoulés pour la construction du Diamant Bleu et déjà le bureau Veritas le certifie pendant que les ouvriers s’affairent à étudier si aucun détail, aussi petit soit-il, n’ai été oublié. La certification signée, le bouchon de la bouteille de champagne éclate, Alain Daien est rempli de fierté de proposer un tel bateau aux admirateurs de la plus belle avenue du monde. Ne reste plus que l’ameublement qui a été choisie avec soin par la délicate Pauline Arhan du cabinet d’architecte A3. Durant le dernier mois, celle-ci fera de l’intérieur de ce bateau un véritable écrin pour des événements réussis.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »3425″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »3426″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Cela fait maintenant 3 ans que le Diamant Bleu navigue sur la Seine, en comblant de bonheur des mariées, des familles, des collègues, des enfants, des entreprises, et on peut sans fausse modestie féliciter la détermination et l’imagination d’Alain Daien à renouveler sans cesse les lignes des bateaux de la Seine.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]